samedi 4 janvier 2014

Mutatio novae annis 2014

En accueil de la nouvelle année et pour accompagner mes voeux et mes remerciements à l’attention de chaque lecteur et lectrice, je vous propose une balade dans la frondaison de l’Arbre du Changement; chaque feuille est une invitation à « penser »; il a été conçu sur la base du Jeu du Changement, que vous pouvez retrouver en ligne ici.(suivre la pastille rouge).
Cliquez sur l’image pour commencer une exploration (sur PREZI)
arbre du  changement

Et retrouvons-nous très vite en ligne ou dans les nombreuses sessions que nous conduirons encore cette année 2014.

Vous pouvez retrouver toutes les ressources sur l'espace personnel ici
http://francoismuller.net

mardi 14 juillet 2009

10 tendances en expérimentation (pédagogique)



Ce nuage de tags met en exergue les mots-clefs de notre étude conduite sur les 100 équipes engagées dans l’expérimentation et l’innovation pédagogique dans l’académie de Paris, mais aussi complétée des activités de notre mission en formation de formateurs tout au long de trois années.

En quoi l’expérimentation pédagogique, plus de 100 équipes suivies sur trois ans, nous renseigne sur les grandes tendances et les “forces” qui travaillent nos établissements, nos métiers et influent sur les performances de nos élèves ? Une synthèse actuelle pour répondre à vos questions.

L’académie de Paris s’est engagée depuis trois ans dans un projet académique ; la mission académique de l’innovation et de l’expérimentation participe de ce bilan.

L’article 34 relatif au droit à l’expérimentation pédagogique (Loi d’orientation pour l’avenir de l’Ecole) dans l’académie de Paris a permis de procéder à trois campagnes d’appel à projet . Ce sont près de 130 dossiers, du premier et du second degré, qui sont traités, examinés et suivis suivant des modalités adaptées. Prés de 100 actions ont pu être retenues et suivies, dans les dispositifs conjoints soit de l’expérimentation, soit de l’innovation pédagogique.

Grâce au dispositif d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mis en place par la MAIE, et en prenant appui sur l’expérience des années passées dans le cadre de l’innovation, nous pouvons repérer quelques évolutions notables dans trois grands domaines identifiés :
- L’évolution des contenus pédagogiques
- La complexification des organisations et des formes scolaires
- Les changements plus lents des pratiques institutionnelles

Les éléments présentés ici combinent exploration des terrains, accompagnement des personnels, analyse des bilans d’étapes, le tout mis en regard des enseignements de la recherche nationale, mais aussi européenne.

Ce sont des indications prospectives, nous en relevons dix, quant à l’état des pratiques des équipes en école et en établissement, mais aussi quant à l’apprentissage institutionnel entamé par les services et par les personnels concernés par cette approche nouvelle dans l’Education nationale.

10 tendances observées en expérimentation

Tendances en éducation et en formation

Variété requise des contenus

1- De l’innovation à l’expérimentation

2- D’une démarche militante à une logique professionnalisante

3- Du cercle des « initiés » aux réseaux des « découvreurs ».

4- Du projet pédagogique classique aux problématiques sociétales.

Complexification progressive des organisations

5- Du cloisonnement à la souplesse

6 - Du métier prescrit au développement professionnel

7- De la gestion de classe à la recherche de l’efficacité scolaire.

Changement lent des pratiques institutionnelles

8- De l’analyse des méthodes à l’appréciation de la « performance ».

9- Du pilotage commandé à l’accompagnement concerté

10- D’une logique de « transfert » à l’élaboration de compétences collectives

Tableau des équipes suivies en innovation et en expérimentation

Lectures de vacances (otium)

A l'instar de sites amis qui proposent sac de plage et lectures conseillées, je me permets de compléter la liste des billets du site, qui restent toujours d'une actualité... intemporelle dans notre système oscillant et changeant en rythmes longs.

dimanche 30 novembre 2008

actualités de nos travaux en ligne sur nos "Chroniques parisiennes en innovation et en éducation"

vendredi 28 décembre 2007

Suite de nos articles sur..


Pour suivre les différentes contributions régulières et découvrir les nombreuses images et métaphores relatives au monde de l'éducation, de la formation et de l'innovation pédagogique, je vous invite à vous rendre sur

http://lewebpedagogique.com/diversifier
et ses dernières chroniques:

En quelques mots-clefs aussi

samedi 1 décembre 2007

Le socle commun de connaissances et de compétences,.... une compétence collective à construire !


L'invitation forte de l'Institution aux équipes d'école et d'établissement de mettre en place le "socle commun de connaissances et de compétences" risque de se heurter à quelques écueils connus ou sans doute plus inattendus.

Une fable pour se dire ensemble ce que nous appellons "socle":

Un jour, les animaux décidèrent de faire quelque chose pour résoudre les problèmes du monde moderne. Ils organisèrent donc des élections, et un ours, un blaireau et un castor furent désignés membres de la Commission d’Enseignement. Un hérisson fut engagé comme professeur. Le programme scolaire consistait à courir, grimper, nager et voler, et, afin de faciliter l’enseignement, l’on décida que toutes ces disciplines seraient obligatoires.

Le canard battait tout le monde à la nage, même son professeur, mais il était très médiocre quand il s’agissait de voler et complètement nul à la course. C’était là en fait un si mauvais élève qu’on décida de lui donner des leçons particulières : il devait donc courir pendant que les autres allaient nager. Cet entraînement meurtrit tellement ses pieds palmés qu’il obtint à peine la moyenne à l’examen de natation.

L’écureuil grimpait mieux que quiconque, avait toujours la meilleure note en escalade, 18 sur 20. Voler, par contre, lui déplaisait profondément car le professeur exigeait qu’il saute du haut de la colline, alors que lui préférait s’élancer de la cime des arbres. Il se surmena tant qu’au bout d’un certain temps, il n’obtint plus que 8 en escalade et 6 à la course.

L’aigle était une forte tête que l’on punissait très souvent. Il éclipsait tous les autres quand il fallait grimper aux arbres, mais ne voulait utiliser que sa propre méthode. On décida donc de le mettre dans une classe d’observation.

Le lapin était tout d’abord le champion de course à pied, mais les heures supplémentaires qu’on lui fit faire à la piscine finirent par lui donner une dépression nerveuse.

A la fin de l’année scolaire, une anguille prodige, médaille d’or de natation, et qui savait aussi grimper, courir et même voler un peu, obtint la meilleure moyenne dans toutes les disciplines. Elle fut donc désignée pour prononcer le discours de fin d’année lors de la distribution des prix.

Creuser des galeries ne figurant pas au programme scolaire, la taupe ne put aller en classe. Elle n’eut donc d’autre choix que d’envoyer ses enfants en apprentissage chez le blaireau. Plus tard, ils s’associèrent avec les sangliers pour fonder une école privée, et celle-ci eut beaucoup de succès.

Mais l’école qui était censée résoudre les problèmes du monde moderne dut fermer ses portes - au grand soulagement de tous les animaux de la forêt.


extrait de "Contes et fables pour l'enseignant moderne", André de Peretti et François Muller, éd. Hachette Education, 2006


Ainsi donc, avec la meilleure volonté de recherche des solutions aux malheurs du monde, l'Ecole, dans son organisation tayloriste et sur-évaluative, en arrive de réelles contre-performances: elle "brûle" les élèves en les surexposant aux pratiques notatoires de l'enseignement programmatique.

S'intéresser désormais au socle des connaissances et des compétences, ce n'est plus forcément enseigner telle ou telle discipline, mais bien s'intéresser à ce que chaque élève puisse savoir "nager, sauter, courir" etc.... C'est peut-être une question de point de vue. Mais en êtes-vous bien sûr ? Pouvons-nous en discuter ?

Quelques "alertes" attendues à surveiller:
  • Quels sont les moyens (humains, bien sûr) consacrés en accompagnement et en formation (talon d'Achille de notre système !) pour permettre aux personnels, et en tout premier lieu les "corps intermédiaires" (inspection, formateurs, conseillers pédagogiques, direction) de s'approprier des concepts aussi lourds et difficiles que: socle, compétences, évaluation partagée, organisation en cycle ?

  • Comment travailler trés explicitement, et faire comprendre, la place des savoirs dans l'élaboration de la compétence ? A défaut de ne pas être clair sur cette question, les collègues auront vite fait de penser à une (dés-)articulation antagoniste entre connaissances et compétences. De notre point de vue, c'est le contraire même de l'intelligence, à savoir la combinatoire et le lien.

  • Comment permettre de concilier évaluation et pratiques de notation scolaire traditionnelle et évaluation du "socle" ? D'abord, est-ce compatible ? Comment traduire, presque technologiquement parlant, tout un livret quasi-illisible pour des enseignants, (et les parents !) en une information claire sur le niveau atteint par l'enfant ?

Quelques écueils cachés et embusqués
  • Les concepts à l'oeuvre dans ce texte fondateur ne sont pas acquis par tous les acteurs; ils ne sont pas stabilisés dans la communauté scientifique et font même l'objet de débats contradictoires, et donc de résistances fortes à l'intérieur même du système éducatif. Les difficultés que rencontrent les équipes de terrain ne sont que la reproduction de ce qui se passe un peu plus haut. Donc, on ne peut tout résoudre, a fortiori seul !

  • Les processus à l'oeuvre dans la mise en place du "socle" sont intelligents et passionnants à plus d'un titre, mais encore loin d'une pratique majoritaire sur les terrains d'exercice: évaluation partagée, enseignement par cycle, approche compétence, modularité de la formation, individualisation des parcours, livrets de suivi sur plusieurs années; collaboration professionnelle; réflexions didactique; adhésion aux valeurs et aux finalités nouvelles de l'Ecole. et enfin... "organisation apprenante", expérimentation.

  • Les enjeux du texte et de l'évolution des pratiques qu'il sous-tend peuvent nourrir une résistance, à défaut une inertie telle que notre Education la connait: sentiment peut-être fallacieux de la perte de sa liberté pédagogique, impression d'être dépassé, non-adhésion à des valeurs faisant passer la citoyenneté au détriment des savoirs, vision individualiste de l'organisation de l'école. Tout cela existe. Nous avons même rencontré cette peur de se voir dépossédé de l'évaluation: car dans une approche-compétence, le formateur n'est pas l'évaluateur, en tout cas, pas le le meilleur.



Quelques actes de la responsabilité collective
Ainsi, la mise en application du socle commun dans une école ou un établissement ne peut se faire à l'économie, sans que la direction, et son équipe ne posent quelques questions, formelles ou informelles, autour de la "compétence collective", agissante dans cette évolution:

entendre les résistances et prendre en compte les expériences, avoir une réflexion sur l'intérêt professionnel

faire évoluer les pratiques, d'une logique d'enseignement à une logique de formation

faire collectivement un état des lieux des stratégies pédagogiques dans l'établissement

partir d'une lecture commune des objectifs de cycle, revisiter les objectifs de sa discipline, en lien avec d'autres

s'inscrire dans un ou des projets en évitant quelques dérives

envisager la variété des modes d'organisation des groupes et des temps, en faisant jouer la souplesse donnée par La grille horaire du cycle central

veiller à l'information des différents partenaires, notamment les parents

définir les objectifs, les objets et les modalités de l'évaluation

préciser des besoins en formation complémentaires


Pour aller plus loin:

EDUSCOL, mise en place et programme, livret en expérimentation
Le Socle commun, mais comment faire ? l'importance contribution des Cahiers pédagogiques, (nov. 2007) à télécharger, aprés le n° spécial de janvier 2006.
La contribution de Vincent BRETON

NB: le dessin du "socle" est de Jacques CHABERT, formateur IUFM Montpellier, produit lors d'une formation de formateurs en sept. 2007

Peut-on penser "autrement" en pédagogie ? "Stratégies obliques"


les cartes de STRATEGIES OBLIQUES de Brian ENO (where is Brian ?) (sur ce site, photos défilantes !)

Il s'agit d'un jeu de cartes d'« Obliques stratégies »[1] C'est en 1975 que Brian Eno, un musicien, et son ami peintre Peter Schmidt se sont rendus compte que sous pression, la création et la productivité sont ligotées et parfois même mutilées par le contexte ambiant. Ils ont alors composé ledit jeu de carte.

Il y a à peu près cent dix cartes dans ce jeu. Une idée est écrite sur chacune d'elles. Chaque idée sert à aider à sortir d'une situation de travail délicate. En situation de pression, on oublie toujours ses meilleures idées. Et après avoir quitté le lieu d'activité professionnelle, on se dit "Mais pourquoi ne me suis-je pas souvenu de faire ceci ou cela ?"



Quelques exemples d'idées à scruter puis accomplir :

  • Fais quelque chose d'ennuyeux
  • Est-ce fini ?
  • Utilise moins de notes
  • Ne fais rien le plus longtemps possible
  • Reprends l'ancienne méthode.


Pour « jouer » en groupe de formation, chacun tire une carte au hasard et on respecte la consigne autant que possible. La règle est au fond instituée en début de séance avec des élèves, avec des enseignants : à chaque fin d'intervention orale ou encore tous les quarts d'heure. L'inattendu, l'injonction humoristique, la remise en question « arbitraire » (ce n'est qu'un jeu) force à l'inventivité et à la critique positive. l'impact sur le groupe, sur la séquence est immédiat : surprise, rire, mais aussi réflexion et recherche collective ; la critique formelle devient recherche de sens et de solution. On se demande sur un cas évoqué : « Comment l'auriez-vous fait ? »


--------------------------------------------------------------------------------

[1] http://www.rtqe.net/ObliqueStrategies/ . On trouve les items en français sur la page http://www.rtqe.net/ObliqueStrategies/FrenchEd.html


À quoi penses-tu vraiment en ce moment?

Accentue

les répétitions

Accepte

les conseils

Analyse des amas

Arrête-toi

un moment

A-t-on besoin de trous ?

Assemble certains éléments

en un groupe

et traite le groupe

Auto-indulgence disciplinée

C'est tout à fait possible (après tout)

Cascades

Abandonne les instruments normaux

Ce n'est qu'une question de travail

Change le rôle des instruments

Comment l'aurais-tu fait?

Considère des transitions

Abats ton jeu

Considère plusieurs façons d'enchaîner

Consulte d'autres sources - prometteuses - non-prometteuses

Continue

Coupe une connexion vitale

Accentue les défauts

Courage !

Court-circuit (prends le chemin le plus court)

Dans l'obscurité totale, ou dans une très grande chambre très doucement

De quoi les sections sont-elles des sections ?

Accentue les différences

Décore, décore

Découvre les recettes dont tu te sers et abandonne-les

Définis un territoire comme "sûr"et sers-t'en comme d'une ancre

Demande aux gens de travailler à l'encontre de leur meilleur jugement

Dès que la recherche progressera, quelque chose sera trouvé

Détruis - rien- la chose la plus importante

Diminue, continue

Distorsion temporelle

Donne de la valeur à un espace vierge en le plaçant dans un cadre exquis

Donne libre cours à ton impulsion la plus mauvaise

Écarte un axiome

Échos fantomatiques - fantômes "échotiques"

Écoute la douce voix

Éloigne-toi du désir

Emploie une couleur inacceptable

En arrière

Enfants - qui parlent - qui chantent

Enlève les éléments par ordre d'importance apparente

Entre dans le domaine de l'impossible

Entre rien et un tout petit peu plus

Équilibre les principes de consistance et d'inconsistance

Essaie d'énoncer le problème aussi clairement que possible

Est-ce fini ?

Examine avec attention les détails les plus embarrassants et amplifie-les

Existe-t-il des sections?

Fais confiance à ton moi présent

Fais quelque chose d'ennuyeux

Fais un acte soudain, destructif et imprévisible, incorpore

Fais une liste exhaustive de tout ce que tu pourrais faire et fais la dernière chose qui s'y trouve

Faut-il changer les mots?

Gradations infinitésimales

Honore ton erreur comme une intention cachée

Humanise quelque chose dénué d'erreur

Il ne s'agit pas de construire un mur, mais de faire une brique

Imagine ce que tu fais comme une série d'événements sans rapport les uns avec les autres

Supprime les spécificités et remplace-les par des ambiguïtés

Toujours des premiers pas

Travaille à un rythme différent

Tu es un ingénieur

Tu n'as pas à être honteux d'utiliser tes propres idées

Sors. Ferme la porte

Soustraction simple

Souviens-toi de ces douces soirées

Supprime les ambiguïtés et remplace-les par des spécificités

Tu ne peux faire qu'un point à la fois

Sois extravagant(e)

Sois moins critique plus souvent

Sois sale

Un seul élément de chaque espèce

Une ligne a deux côtés

Reviens sur tes pas

Rien qu'une partie, pas le tout

Revalorisation (une sensation agréable)

Utilise des filtres

Imagine une chenille en mouvement

Intentions – noblesse ? – humilité ? - crédibilité?

Jouissance idiote

L'eau

L'intonation est-elle correcte ?

La bande est la musique

La chose la plus importante est la chose la plus aisément oubliée

Résiste (en apparence) au changement

Respire plus profondément

Utilise des gens "non-qualifiés"

Utilise moins de notes

Regarde l'ordre dans lequel

tu fais les choses

Questionne ton corps

Remplis chaque espace

Utilise une vielle idée

Va jusqu'à un extrême, reviens vers plus de confort

Quelle est la réalité de la situation ?

Quelles erreurs as-tu commises la dernière fois ?

Quelqu'un en voudrait-il ?

Questionne l'approche héroïque

Vers l'insignifiant

Que ferait ton meilleur ami?

Que ne ferais-tu pas?

La répétition

est une forme

de changement

Le principe d'inconsistance

Les bords - fais-en lentement

le tour

Machinerie (organique)

Manque-t-il quelque chose?

"Mécanicalise" quelque chose d'idiosyncratique

Mets de l'ordre

Mets-le la tête en bas

N'accentue pas une chose plus qu'une autre

N'aie pas peur d'afficher

tes talents

Ne brise pas

le silence

Ne change rien et continue avec une consistance immaculée

Ne sois pas effrayé par les choses parce qu'elles sont faciles à faire

Ne sois pas effrayé par les clichés

Pense

à la radio

Perdu en territoire inutile

Permets-toi

un seul soulagement

Ne fais rien

le plus longtemps possible

Plus petit dénominateur commun

Ponts - à construire - à couper